samedi 22 septembre 2018

Coup de cœur pour ces livres "d'aide à soi-même" !

Récemment, j'ai découvert une autrice de livres de développement personnel pour laquelle j'ai eu un véritable coup de foudre ! Plus précisément, elle se définit comme une anti-gourou (je confirme) et vend ses livres non pas comme des livres de développement personnel, mais des livres "d'aide à soi-même" (self-help en anglais). J'ai toujours du mal à lire les livres de développement personnel jusqu'au bout, car je trouve qu'ils se résument généralement à deux ou trois idées simplistes et qui ne font pas avancer les choses, autour desquelles on brode 300 pages de répétitions et d'exemples pas du tout efficaces. Et la mode des gourous qui vendent du rêve à coup de "il suffit de" et "y croire c'est réussir", j'ai ma dose... 

Sarah Knight écrit comme elle écrirait à une copine, avec des allusions douteuses et des gros mots parfois, rien que sa manière d'écrire m'a conquise. Elle jongle avec l'ironie et le cynisme tout en gardant un ton léger et humoristique. Mais c'est surtout le contenu de ses livres qui m'a charmée. En gros, sa philosophie (que nous devrions tous adopter), c'est qu'il faut faire ce qu'on a envie de faire, et arrêter de faire ce qu'on n'a pas envie de faire. Il faut être soi-même et arrêter de jouer un rôle. Mais il faut bien préparer sa "reconversion", c'est pourquoi c'est en même temps la reine de l'organisation.




Je vous parle de ces livres, qui ne sont pas ciblés HP (bien que l'autrice me paraît un peu zébrée...), mais dans lesquels énormément de surdoués se retrouveront. J'ai essayé de résumer un peu les idées développées dans chacun de ces trois livres plus bas. 

Après avoir lu le premier (enfin, j'ai lu en premier le dernier en fait, "Fais comme tu le sens"), j'ai enfin compris des choses pourtant évidentes : je ne suis pas moi-même, je me rends malade (d'ennui) dans mon boulot inintéressant, il faut que j'en sorte. Mais si je veux en sortir, il faut que j'organise ma "nouvelle vie", que j'y travaille et que je sache où je veux aller, pas rester entre deux eaux. Ça semble très bête, mais je n'avais jusqu'à ce jour-là pas saisi cette idée dans son ensemble, il manquait des pièces à mon puzzle pour que l'image se forme (#passionmétaphores). Maintenant je suis motivée et efficace comme je ne l'ai jamais été, déterminée à accomplir mon plan pour être heureuse. C'est le but de notre vie non ?


La magie du J'en ai rien à foutre ! - lien


Le premier (que j'ai lu en dernier donc, en toute logique...), dont le titre en anglais est vraiment terrible (The life changing magic of not giving a f*ck, un clin d’œil au livre de Marie Kondo The life changing magic of tidying up ou La magie du rangement). L'idée : comment économiser du temps, de l'énergie et de l'argent en arrêtant de faire les choses qu'on se sent obligé de faire et qui ne nous intéressent pas ? (et sans s'excuser bien-sûr, car c'est notre droit le plus fondamental !) Comment et pourquoi oser réclamer son temps pour soi, ne plus se sentir obligé d'accompagner ses amis à une sortie, de se maquiller pour aller chercher le pain ou de se rendre à un enterrement de vie de jeune fille ou au mariage d'une cousine de qui on n'est pas spécialement proche. Nous en avons tous besoin.


Arrête de déconner ! - lien


Ce livre-ci est un peu différent car on y parle d'organisation et de simplification ("désencombrement mental"), mais il est dans une continuité intéressante dans le même temps. On y apprend à organiser son temps et ses affaires. Je pensais que ce genre de livre ne me serait absolument pas utile, jusqu'à lire les mots de l'autrice qui font mal, un truc du genre : vous avez l'impression d'être organisé, de pouvoir faire énormément de choses, vous êtes dans les temps... et pourtant vous vous sentez déprimé, dépassé, pas à votre place... Ce livre adresse trois publics distincts, qui trouvent chacun les conseils qui leur conviennent : les personnes totalement désorganisées, les personnes moyennes, les control freaks qui pourtant n'ont pas l'esprit serein. Malgré mon efficacité dans beaucoup de domaines, j'y ai glané des conseils utiles.


Fais comme tu le sens - lien


Mon coup de cœur (normal, c'était mon premier). Arrêter de jouer le jeu des apparences, arrêter d'être perfectionniste (où sont mes zèbres ? 😁), arrêter de se tuer à un boulot qui ne nous apporte rien, arrêter de faire ce que la société attend de nous alors que ça nous contrarie... Comment vivre selon ses envies mais sans faire de tort à personne.



Pour l'anecdote, Sarah Knight explique avoir quitté son job et sa vie dans une grande ville pour devenir éditrice freelance en République Dominicaine. Vous pourriez vous demander quelle est la différence entre cette vendeuse de rêve et un.e autre... mais l'autrice parle aussi de l'année qu'elle a passé entre sa décision et l'exécution de son plan, comment elle a économisé pour y arriver, comment elle a surmonté les conseils non sollicités pour oser changer, etc. Du très terre-à-terre, pas d'idées simplistes mais du concret, un contenu qui a du sens, c'est ce qui m'a touchée dans ces livres.




Image d'illustration (modifiée) : Pixabay

-----------------------------------------------------------------------------------------
Plus d'articles et d'infos zébrées sur la page Facebook et le compte Twitter
Vous pouvez soutenir financièrement le blog dès 1€ sur Tipee

3 commentaires:

  1. Merci pour les conseils lecture. Pour ce qui en est de ta "reconversion", je ne sais pas si tu as déjà tenté ou pas, mais je te recommande chaudement de passer un entretien d'orientation au Siep. Tu as 2 rdv chacun avec un conseiller d'orientation, qui te permet de dégager des pistes concrètes pour mettre ton avenir en place, avec des adresses de contact. C'est toi qui décide de tout, qui fait le travail sur toi et lui n'est que là pour te fournir les clés pour le mettre en place. Mon copain est passé par là cet été et a repris des études ici en septembre, et cela l'a bcp aidé à mettre en place son projet pro qui lui semblait "irréalisable" et qu'il repoussait depuis des années.

    http://portail.siep.be/orientation.php

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le conseil, j'ai hésité à y aller mais je me disais qu'ils me pousseraient d'office dans une voie facile et sûre et pas spécialement vers entrepreneuriat. Ceci dit j'ai plusieurs idées pour devenir indépendante du salariat, mais jusqu'à maintenant je ne m'y étais jamais attelée sérieusement car je n'y croyais pas.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu les livres en questions, mais il me vient à l'esprit un aspect de la philosophie d'Alexandre Jollien, qu'il tient de son psy: le dossier RAF. Quand notre corps ou notre esprit ne vont pas bien, avoir la force parfois de classer le phénomène dans ce dossier "Rien A Foutre" (le mot n'est pas de moi, hein). C'est comme renverser le sujet et l'objet (et créer un sujet double, distancié).

    RépondreSupprimer