1.3.19

L'auto-hypnose, Messmer, tout ça tout ça.

L'article d'aujourd'hui ne concerne pas uniquement les zèbres, mais je trouve le sujet intéressant. Après un petit sondage sur la page Facebook du blog, il semble que le sujet vous intéresse aussi (comme quelqu'un l'a souligné, "tout intéresse potentiellement les zèbres"). Le sujet dont je parle, c'est l'hypnose.

Pour moi, l'hypnose, c'était un canular. L'hypnose, c'était Messmer, et ce type bizarre qui fait des démonstrations dans un parc dans ma ville. Les personnes sous l'emprise de l'hypnose me semblaient toujours jouer un rôle, pour moi c'était du chiqué, je voyais plein d'incohérences dans ce qui se passait. Surtout quand je regardais des émissions sur l'hypnose, de Messmer ou d'autres. (Depuis je n'ai plus la télé, merci.)



L'hypnose chez le psychologue

Puis il y a quelques mois, j'ai commencé à aller voir une psychologue, pas la même que la dernière fois, ni que la fois d'avant, pour essayer de gérer mes problèmes au boulot (depuis j'ai démissionné, merci.), et lors de la première séance, elle m'annonce qu'elle utilise l'hypnose (ou hypnothérapie). Ah. J'ai failli partir en courant évidemment, sauf qu'à la fin de la séance, je me suis dit que j'aimais bien le déroulement des choses jusque-là.

Les séances se succédant, la psychologue n'avait toujours pas sorti de pendule, ni fait des trucs bizarres comme m'appuyer sur l'épaule pour me faire perdre conscience (les gens qui ont regardé Messmer voient très bien l'image...). Petit à petit, j'ai commencé à comprendre que ce qu'elle faisait, c'est ce qu'on appelle l'hypnose en thérapie.

Et ce qu'elle faisait, c'était me mettre dans un état de relaxation profonde, et me parler à travers des histoires métaphoriques.

Deux techniques d'hypnose

La manière traditionnelle, qui remonte à plus loin, est basée sur la suggestion. L'hypnotiseur donne des injonctions verbales, visuelles et corporelles (comme ce fameux appui sur l'épaule qu'on voit beaucoup dans les shows). C'est donc bien la technique utilisée en spectacle, pour ""contrôler"" l'agissement des personnes hypnotisées.

L'autre méthode, qui est beaucoup plus utilisée en thérapie, se base sur la participation consciente du patient, qui est installé dans une relaxation profonde. Le patient parle consciemment, il est présent même s'il est un peu en retrait dans son monde intérieur. Le thérapeute utilise des métaphores, des histoires, pour guider l'inconscient du patient. Cela se base sur le principe que nous avons les réponses en nous, que nous pouvons trouver les solutions de nous-même aux problèmes auxquels nous faisons face. C'est donc cette technique que ma psychologue utilise, c'est pourquoi j'ai mis du temps à comprendre que c'était cela, l'hypnothérapie.

Les deux techniques peuvent être complémentaires, et un thérapeute peut pratiquer la première s'il se sent à l'aise avec elle. Moi, personnellement, ça me refroidirait et ça me mettrait mal à l'aise, mais chacun son truc 😄.


Du coup c'est quoi l'hypnose concrètement ?

L'hypnose est un état modifié de conscience, comme le sont le sommeil paradoxal, la relaxation profonde, le fait d'avoir des "blancs" / être sur pilote automatique pendant quelques minutes, la sophrologie, la méditation pleine conscience, le yoga nidra, les rêves lucides, les transes, mais aussi le fait d'être sous l'emprise de certaines substances médicamenteuses, de drogues... C'est-à-dire que pendant que nous sommes dans un de ces états, notre cerveau fonctionne différemment par rapport à l'était de conscience "normal".

Pendant cet état de conscience modifié qu'est l'hypnose, la particularité est qu'on "ouvre l'accès" à l’inconscient. Nous restons libres, mais dans un état de grande réceptivité (plus ou moins profonde selon la technique employée, la personne qui nous hypnotise, les conditions, notre réceptivité, notre lâcher-prise, l'envie de permettre l'accès à l'inconscient, la confiance envers la ou les personnes autour de nous...).

L'état d'hypnose est fluctuant. Un peu comme le sommeil connaît plusieurs phases, l'hypnose pratiquée sur une période plus ou moins longue connaît des pics de profondeur plus ou moins profonde.



Et Messmer alors ?

L'hypnose de spectacle donne mauvaise presse à ce mot et entraîne pas mal de confusion et de clichés sur la pratique. Pourquoi les personnes hypnotisées en spectacle ont toujours l'air grotesque, pourquoi ça semble si chiqué, s'agit-il d'acteurs ?

Sous hypnose (nous parlons ici de la première technique énoncée plus haut, la "traditionnelle"), nous restons la même personne, mais avec moins de filtres (puisque le conscient est relégué au second plan). Il n'est pas possible sous hypnose de nous faire faire ou dire des choses que nous ne voulons pas. Mais il est important de comprendre que notre personnalité influe donc grandement (totalement en fait...) notre comportement sous hypnose.

Quand on voit Messmer agir sur des stars, des personnes qui ont l'habitude d'être sur scène, encore mieux, des acteurs qui ont l'habitude de rentrer dans la peau de différents personnages, on comprend donc mieux que ces personnes se comportent de manière particulièrement exubérante, voire farfelue, et pourquoi cela semble complètement "joué". C'est pourquoi les personnes invitées sur le plateau sont rarement des gens timides, introvertis, dans la retenue.

Quand un spectacle ou une émission est réalisée, les personnes qui montent sur scène ou sur le plateau, star ou pas, sont sélectionnées à l'avance. Elles sont testées, et seules les personnes réceptives seront retenues. En effet, une petite portion de la population n'est absolument pas réceptive, et une petite portion est extrêmement réceptive. Entre les deux, il y a tout un éventail de degrés de réceptivité (c'est pourquoi l'hypnothérapie, quelle que soit sa forme, ne conviendra pas à tout le monde, et ne sera pas aussi puissante d'une personne à l'autre).
Celles qui seront retenues pour le show sont préparées à l'avance, c'est-à-dire que l'hypnotiseur va leur faire "apprendre" des réflexes à avoir quand il leur touchera l'épaule, quand il leur dira un mot particulier... il va les conditionner pour que tout se passe de manière fluide et facile le jour J.

Nous avons donc un cocktail parfait pour que l'expérience se déroule bien le jour-même : la personne choisie est exubérante, elle aime "faire le show" + elle a été conditionnée, certainement au cours de plusieurs séances + elle attend avec impatience ce jour-là, l'excitation monte petit à petit, il y a de l’anticipation, elle a envie. 
Du coup ce n'est pas vraiment totalement du chiqué, mais... ce n'est pas de la magie ou un talent dingue, c'est "juste" une technique bien rodée.



Pour la petite anecdote, j'ai eu envie d'écrire cet article après avoir assisté à un petit atelier d'information sur le sujet. L'hypnothérapeute nous a fait réaliser de exercices pour nous montrer comment fonctionne l'hypnose, et qu'il pouvait l'appliquer à nous par exemple. Sauf que derrière chaque exercice, j'ai décelé la technique utilisée, je n'ai donc pas du tout subi son influence. Mais les autres personnes ont parfaitement était convaincues que cela fonctionnait, et donc ont développé de la confiance et de la réactivité à ce que l'hypnotiseur disait, l'exercice a donc parfaitement fonctionné sur elles (c'est-à-dire 9 personnes sur 10), et il y a fort à parier qu'en thérapie, elles seraient très réceptives puisque convaincues que ça fonctionne.
Par contre la technique utilisée avec ma psychologue (relaxation profonde et métaphores) semble bien fonctionne chez moi, alors que d'autres personnes n'y seraient peut-être pas sensibles.



J'espère que vous aurez trouvé cet article intéressant et que vous avez appris des choses, que j'ai pu éclairer certains points sur le sujet de l'hypnose 😊.



Précision :
Messmer = l'hypnotiseur qui fait des spectacles et des shows sur TF1, nom de scène inspiré de "Mesmer", le créateur de la théorie du magnétisme animal (débuts supposés de l'hypnose).


J'en profite pour vous partager la chaîne de Tevy Khon qui est accompagnatrice pour les personnes surdouées et qui utilise l'hypnose. Si vous avez encore des questions, je suis sûre qu'elle vous répondra volontiers !

-----------------------------------------------------------------------------------------
Plus d'articles et d'infos zébrées sur la page Facebook et le compte Twitter
Vous pouvez soutenir financièrement le blog dès 1€ sur Tipee

1 commentaire:

  1. J'ai toujours pensé également que l'hypnose était du charabia, même après avoir vu un de mes amis se faire "contrôler". Ton article m'intrigue et je suis curieux d'en savoir plus !

    Par contre pour ce qui est de l'hypnose en thérapie je n'en avais jamais entendu parler, en tout cas pas sous ces termes. Je suis un adepte de l'idée que nous possédons toutes les ressources en nous pour résoudre nos problèmes, et c'est dans cette direction que ma coach il y a deux ans m'a dirigé. Avec beaucoup d'empathie elle m'a fait chercher les réponses en moi et m'a fait consciemment réaliser des démarches de réflexion que je faisais jusque là sans m'en rendre compte. Quel choc ! Ton article me touche beaucoup, alors que le mot "hypnose" me fait tousser !

    Du coup je sens que je ne pourrais pas être réceptif à l'hypnose de spectacle, pas du tout même ;)

    RépondreSupprimer